L’hebdo hypermédiatique #netart

Cette semaine, dans le net art :

1-Le Museum of Glitch Aesthetics, un commissariat de l’artiste Mark Amerika, est maintenant officiellement lancé. Un autre projet d’envergure pour cet artiste hyper prolifique! Plein plein plein de petites trouvailles…

2-Je m’en voudrais de ne pas souligner le centenaire d’Alan Turing, mathématicien britannique et père de l’informatique moderne. À cet effet, un tout petit article paru sur le site d‘Écran.fr donne un bon aperçu de ce personnage à la fois brillant et complètement loufoque.

3-Le projet artistique How to Download a Boyfriend, un ebook interactif payant, mais surtout une expo contenant les œuvres d’une cinquantaine d’artistes tels que Cory Arcangel, Travess Smalley et Petra Cortright. Je n’ai pas pu explorer le projet, mais l’idée me semble vraiment originale et intéressante!

4-Un chouette article à propos de l’oeuvre Re-Twittering Machine d’Angelo Plessas par Ben Valentine. L’auteur s’entretient avec l’artiste et, bien que l’article soit plutôt bref, il offre une véritable perspective critique sur l’œuvre de Plessas et sur certains enjeux des réseaux sociaux.
Enjoy!
Publicités

L’hebdo hypermédiatique #netart

Cette semaine, dans le net art :
1-Une entrée Wikipédia à propos du fameux Générateur poïétique (1987-) d’Olivier Auber : du net.art avant la lettre! Un texte clair, détaillé et muni d’une bonne contextualisation qui permet de comprendre la complexité et l’envergure de ce projet/jeu en réseau créé sans algorithme. L’auteur affirme être l’instigateur de cette entrée (ce qui va un peu à l’encontre des principes wikipédiens). Il se justifie ici et offre du même coup une critique intéressante de l’autopromotion dans le domaine des arts numériques.
2-Un beau petit billet sur le travail de l’artiste Igor Stromajer sur le Tumblr  An Alternative Documenta dont il a déjà été question ici. Bref et concis, il résume bien, à mon avis, les préoccupations esthétiques (non esthétiques?) de cet artiste dont les œuvres sont encore (trop) peu étudiées, critiquées, mises en valeur! Pourtant, celles-ci soulèvent des questions intéressantes sur la création en ligne, la vidéo d’art à l’ère d’Internet, la culture remix, la conservation des œuvres numériques et la notion d’extimité.
3-Un long article théorique sur le net art et l’activisme « Bridging Realities : The Exhibition of Net Art as Activism » par Zach Pearl sur le site de Art and Education. L’auteur y démontre le rôle que pourrait jouer le net art dans la valorisation des sous-cultures, soulignant du même coup l’obstacle généré par la réception de cette forme d’art. Bien que l’auteur avance plusieurs idées clichées et erronées (notamment sur la non physicalité du net art et sur le net art « pur »), l’angle d’analyse est original et la lecture en vaut la chandelle! La réflexion sur l’impact réel que peut avoir l’art sur des situations sociales, culturelles, politiques est très actuelle.

The dissolution and blurring of borders between whom and where the audience is, in addition to the dissolution of physical borders and jurisdiction of the art institution creates an opportunity for new aesthetic modes and interactive practices to gain credence and make impact.

4-Un article qui annonce le récent travail de Fred Forest dans le monde virtuel multiparticipant Second Life (et oui, ça existe encore!) par Dominique Balay. On nous invite à se rendre dans le monde virtuel pour un face à face avec le personnage Ego Cyberstar qui y fera un discours (à partir du 21 juin) : « On prétend que des millions de personnes se partagent cet espace virtuel de Second Life. Mais on ne voit pratiquement jamais un seul être qui traverse votre champ de vision en diagonale […] »
5-Le récent projet de Nicholas O’Brien A Temporary Memorial Project for Jobbers’ Canyon Built with ConAgra Products sur Turbulence.org. Celui-ci nous sensibilise à la destruction de 24 édifices historiques par l’entreprise ConAgra en 1989. Je vous invite aussi à lire une entrevue de fond à ce sujet avec l’artiste sur The Creators Project. La lecture tout comme l’expérience de l’œuvre révèlent le point de vue d’un artiste engagé pour qui art, architecture et histoire sont intimement liés.

C’est tout!

L’hebdo hypermédiatique #netart

Trouvailles de la semaine :

1-Une exposition en ligne intitulée « Watch Me Watching », organisé par Curating YouTube. À l’origine, il s’agit d’un Speed Show, ce projet transformant un cybercafé en espace d’exposition pour l’art en ligne. Pour celui-ci, on s’intéresse à l’acte même de regarder des vidéos. En ligne, on visite l’expo via le plan du cybercafé!

2-La semaine « arts numériques » sur Thot Cursus, un site québécois dédié à la promotion de la formation et de l’utilisation des outils numériques pour l’éducation et la culture. On y retrouve une panoplie de billets clairs et concis sur les différents enjeux du net art. Intéressant pour les néophytes, surtout.
3-Une vidéo intitulée « Netart Opening » qui m’a bien fait rigoler. L’auteur crée une séquence d’ouverture pour une émission de net art imaginaire. Non mais, ce serait chouette pareil d’avoir une émission de télévision sur le net art!

4-Un article intitulé « We Are Making Art To View At Home » par l’artiste Helen Varley Jamison sur Further Field. L’auteur y critique (avec bien des raisons) les allégations un peu pompeuse du Tate Modern qui affirme être la seule plateforme sur laquelle on peut voir de l’art fait pour être vu à la maison. L’artiste n’y va pas avec le dos de la cuillère, mais avec des arguments béton et, surtout, une panoplie d’autres plateformes où l’on peut voir de l’art en ligne! On aime ça!

Quite aside from the myriad artworks available online for people to experience – live or otherwise – have they forgotten about television, radio, and other media, digital and analogue, that has made the viewing of art possible not only at home but in all kinds of private and domestic spaces for – well, a very long time?

5-Le projet Kindle Voke Ghost Writers par TRAUMAWIEN. Des robots compilent et téléversent des centaines de ebooks sur Amazon.com. Ceux-ci sont auto-créés à partir de commentaires trouver sur YouTube. Une vraie contamination…

6-Encore deux jours pour soumettre un projet pour la Web Biennal 2012 sur le très beau (et à propos) thème de Occupy Content! « Have we reached the end of the Internet as we knew it? »

 7-Je ne mentionnerai pas le titre de l’événement de net art, car je ne veux pas contribuer à la popularité « Google » du tueur qui a inspiré celui-ci. Cet événement me met mal à l’aise…Je ne sais pas ce que vous en pensez!

@+ 🙂

L’hebdo hypermédiatique #netart

Mes tops trouvailles de la semaine :
1-Une nouvelle œuvre Searching For Michelle/SFM par Maja Kalogera, artiste à l’origine des projets de net.art Jules et Jim, Addiction et plusieurs autres. Ce nouveau travail pour Turbulence.org propose une narration hypermédiatique multilinéaire ayant pour amorce la recherche d’un tableau perdu.
2-Un article sur Geek System introduisant le net art aux non initiés : « The Most Wildy Psychedelic Net Art » par Eric Limer. Bref, drôle et rafraîchissant :

It tweeks, alters, and perverts the interface we use to interact with an increasingly large portion of the real world, and really, it’s just some freaking weird stuff. What’s better than that.

3-La captation vidéographique d’un événement incontournable : le quatrième WJ-SPOTS organisé par Anne Roquigny. Cette conférence, diffusée en temps réel sur Internet, réunit des artistes, des chercheurs et des commissaires œuvrant dans le domaine du net art (JODI, Olia Lialina, Constant Dullaart, Heath Bunting…etc.). On y discute de l’histoire et du futur de la création sur Internet et c’est fort intéressant.

4-Nouveau Tumblr An Alternative Documenta par le net artiste Christian de Lutz proposant, tel que le titre l’indique, une alternative à la fameuse exposition d’art moderne et contemporain allemande qui prend forme chaque cinq ans. Lutz critique la perspective adoptée pour la Documenta 2012, écrivant qu’elle offre un regard sur le passé bien plus qu’elle ne regarde vers le futur. C’est ce que l’artiste propose de pallier avec ce Tumblr qui, on s’en doute, traitera de net art.

this blog can also be seen as a resource, a set of links to exciting new projects by timely artists, and also an inspiration for curators, critics and others.

5-Un tout petit article par Tom Moody résumant quelques avis sur l’idée de la pratique en ligne du trolling comme art (voir sur Wikipédia de quoi il s’agit) : Trolling : Other Voices On Whether It’s Art or Not.

One announces a Situationist-style « action » on the web before or after the fact and provides documentation, which is collected or compiled by an « art and technology » website.

6-Nouvel ouvrage théorique dirigé par Jean-Paul Fourmentraux, sociologue du net art, à paraître très bientôt : L’ère post-média : humanités digitales et cultures numériques. Pourquoi les Français ne traduisent-ils pas le terme anglais digital par « numérique », ça fait un peu étrange « humanités des doigts ». Peu importe son titre, le livre semble pertinent.

7-Un texte analytique très intéressant par Leila Christine Nadir à propos de la nouvelle application iParade #2 des artistes Tali Hinkis and Kyle Lapidus sur Rhizome.org. Des marches participatives auront lieu dans Harlem (NYC) la semaine prochaine pour inaugurer le dispositif offrant une expérience intertextuelle du quartier.

8-Un autre chouette billet sur Rhizome.org rassemblant des gifs animés et images numériques rétros sous le thème « The Female Pixel » Une « étude visuelle » fascinante pour laquelle les images interrogent d’une manière originale la représentation de la femme!

9-Les net artistes Vuk Cosic et Igor Stromajer annoncent, via une série d’images chouettes sur Facebook et Twitter, un événement auquel ils participeront prochainement (17 juin, Slovénie) « Telecommunication Live Internet Event« .

À suivre, donc…

@+!

L’hebdo hypermédiatique #netart

La scène du Net Art est particulièrement productive cette année. Puisque très peu de sites Internet en témoignent, j’entame une série intitulée « L’hebdo hypermédiatique #netart ». Il s’agit d’un bulletin de nouvelles hebdomadaires (peut-être pas toujours ponctuel!) relatant les nouvelles œuvres, récentes entrevues et nouveaux projets liés à cette forme d’art encore trop méconnue. Je souhaite les rassembler ici afin de leurs donner une visibilité supplémentaire et d’exposer, au fil des semaines, cette effervescence qui en fait une forme d’art importante à l’heure actuelle. Ainsi, on ne retrouvera pas des analyses, mais plutôt une courte liste des productions récentes avec quelques commentaires!
Cette semaine  :
1-Nouvelle œuvre Untitled Internet de Constant Dullaart (son vrai nom, il insiste!), un artiste Néerlandais hyper prolifique dont le travail est reconnu et exposé à l’échelle internationale. Il propose ici à l’internaute une navigation pour laquelle l’interface est brouillé par des coups de pinceau. Ça vaut la peine de l’explorer sur plusieurs sites et même de retourner plusieurs fois sur un même site via l’œuvre de Dullaart, car le résultat n’est jamais le même! Ce projet s’inscrit tout à fait dans sa série d’oeuvres modifiant l’apparence du moteur de recherche Google incluant, entre autres, The Revolving Internet ou encore The Disagreeing Internet. Voici une version de mon blog, dans la lorgnette de l’Internet sans nom de Dullaart :
2-Une vidéo-entrevue passionnante et éclairante avec l’artiste berlinois Aram Bartholl, mon artiste coup de coeur des dernières années (!),  portant sur l’ensemble de sa pratique. Ses oeuvres/performances articulent toujours finement le rapport entre le numérique et l’analogique. Bartholl est aussi l’instigateur des Speedshows de net art, une autre stratégie pour amener la forme d’art à faire partie de notre monde sublunaire. Un sujet dont il discute, entre autre, dans cette vidéo!
3-Un article à la fois incisif  et élogieux de Lionel Morel sur Owni.fr à propos de l’exposition en cours Capturée à l’écran, une libre reste libre, une initiative d’Antoine Moreau, instigateur de la Licence Art Libre. L’auteur décrit bien l’idéologie derrière le projet qu’il met en lien avec d’autres événements récents, notamment  Collect the WWWorld : the Artist as Archivist in the Internet Age. Il apprécie que certains artistes « remix » décident de respecter les droits d’auteur en travaillant à partir du matériel libre alors qu’il déplore le fait que d’autres n’en tiennent pas compte. Malgré le fait qu’il semble critiquer les autres projets pour mieux « remonter » l’exposition d’Antoine Moreau, cet article a retenu mon attention parce qu’il fait état d’un phénomène artistique très actuel lié au Web.
4-Une entrevue éclairante avec l’artiste Annie Abraham sur le Tumblr Today I Converse à propos de son parcours artistique et, je dirais même, de vie. Le dialogue est très informel, c’est principalement ce qui fait le charme de la lecture. Encore une fois, on a l’impression que l’artiste nous livre des petits secrets. Un passage m’a particulièrement marqué en ce qu’il m’apparait représentatif d’une résistance, dans le sens très positif du terme, des artistes de net art (que je ne devrais pas appeler ainsi) : 
5-Le trailer du Museum Of Glitch Aesthetics, le plus récent projet de l’artiste et professeur Mark Amerika, sera inauguré le 22 juin 2012 dans le cadre de Abandon Normal Device, un festival annuel de nouveau cinéma, d’art et de culture numérique (alternativement présenté à Liverpool et Manchester, UK). Un autre projet d’envergure, tel le projet précédant et toujours en cours Remix The Book,  qui regroupera les œuvres de plusieurs artistes travaillant avec les esthétiques de la défaillance informatique.
6-Sur la scène locale (Montréal), l’Abécédaire du Web, un commissariat de la professeur-chercheur Joanne Lalonde, spécialiste du net art est présenté par le NT2, le Laboratoire de recherche sur les œuvres hypermédiatiques. Ce projet, inaugurant la section « exposition » du Laboratoire, « propose un parcours exploratoire en vingt-six rubriques ou thématiques qui visent à mettre en valeur les enjeux esthétiques et critiques de la création hypermédiatique ». Clair et simple pour les novices, rafraîchissant et intéressant pour les spécialistes!

@+!

Je vous invite à me contacter pour m’informer des nouveautés qui vous apparaissent intéressantes (paulemackrous arobas yahoo point fr).