Acadia, on s’ennuie de toi!

Je n’arrive pas à croire que les Québécois s’entassent encore sur les plages bondées de Wells ou d’Ogunquit quand se trouve, à pareille distance de Montréal, le fabuleux Parc national Acadia. Celui-ci se situe sur l’ile de Mountain Desert, ce morceau de terre qui s’avance dans l’Atlantique avec ses lacs, ses étangs et ses marais. C’est dans des endroits comme ceux-là que le bouquin The Edge of the Sea de Rachel Carson prend tout son sens. Nous avons dormi dans le parc lui-même, ce qui nous a permis d’assister à une présentation extrêmement touchante intitulé « Living on the Edge« . On en a appris un peu plus sur le climat particulier de cette ile. Mais peu importe le savoir, la place est à couper le souffle.

Les nombreux sentiers pédestres (on peut aussi les faire en trail running) qui serpentent dans les montagnes et sur la côte, les parois d’escalade que l’on grimpe en rappel en regardant la mer s’agiter sous nos pieds, le réseau des  carriage roads servant aujourd’hui de pistes cyclables, la magnifique Sandy Beach où la mer turquoise se déchaine entre des falaises ou encore ces lacs où l’on peut se baigner et louer des Paddle Board, des canots, des kayaks… etc., en font un lieu de prédilection pour les fans de plein air. Pour les autres, il y a les shacks à homards où l’on vous sert les petites bêtes tout droit sorties de l’océan avec un blé d’inde et le charmant petit village de Bar Harbor, sa marina…etc. Pour vous dire, c’était la deuxième fois qu’on y allait et on découvrait encore plein de choses.

Durant les vacances, j’aime bouger le plus possible et le défi est toujours de savoir comment faire en sorte que mes enfants suivent, de faire en sorte qu’ils aient du plaisir. Sur cette ile, tout semblait parfaitement adapté ou presque. Sinon, on trouve toujours des trucs comme mettre son enfant en avant de sa planche de SUP (« JE SUIS LE CAPITAINE, MAMAN! »).

J’ai fait mon jogging à partir du camping et ma course s’est ouverte sur le Wild Atlantic (dernière photo) où j’ai failli m’agenouiller et crier « alleluia ». Bon, j’ai une obsession avec les iles (ma préférée demeure celle de Vancouver!), c’est pour ça que je vous inonde un peu de qualificatifs. Bref, c’est un véritable petit paradis, mais malheureusement, un peu trop de gens sont au courant (maudit que c’est crowdé!), tellement que j’ai hésité en vous en parler. 😉

acadia2 acadia3 acadia4 acadia5 acadia6 acadia7 acadia8 acadia9 acadia10 acadia11 acadiaun

Publicités

Un commentaire sur “Acadia, on s’ennuie de toi!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s