Fêter ses dix ans de vie commune dans le fin fond des bois [Sentier International des Appalaches]

On se demandait comment on allait souligner nos dix ans de vie commune. On a pensé aux Açores, puis à la Grèce. Finalement, on a dit « Non! On devrait faire une randonnée de plusieurs jours, quelques choses d’un peu rugged avec du défi! » La rando, c’est notre passion commune. On en a avait fait une de quelques jours peu de temps après s’être rencontré.es. Avec les enfants, les randos sont devenues un peu plus petites. Les longues nous manquaient. Je rêvais de découvrir un peu plus le backcountry du Québec, lui aussi, et c’est comme ça qu’on s’est retrouvé.es avec les cartes du Sentier international des Appalaches, des sacs de bouffe iophilisée pis des barres énergétiques. C’était de loin l’une des plus belles et éprouvantes randonnées de ma vie; l’une des plus libératrices aussi.

On est parti.es de l’accueil John, puis d’un spot de camping à l’autre, on s’est rendu.es au lac Matane dans lequel je me suis jetée toute habillée (maudite canicule!). Sur le sentier, on a rencontré un couple qui a rebroussé chemin, trouvant le sentier beaucoup trop dangereux, confus et escarpé pour poursuivre. Ce couple avait fait de longs segments de la Appalachian Trail aux États-Unis et disait n’avoir jamais fait un sentier aussi difficile que celui que nous faisions. Je ne le mentionne pas pour nous vanter d’avoir trippé comme des fous à marcher là-dedans, mais simplement pour donner une autre perspective à ceux et celles qui pensent marcher cette section du sentier longue durée. Il est vrai que le sentier est très escarpé, peu marché (on tasse les grandes herbes et on cherche notre route), boueux comme pas possible par endroits et que le chablis y est abondant. Mais, que dire? Ces défis nous remplissaient de bonheur!

On a constaté combien cette nature québécoise, certes sauvage et inhabitée, était industrielle : la forêt appartient à l’industrie et, en ce sens, elle paraît un peu hostile pour les hikers qui s’y aventurent. Bien souvent, on se retrouve sur d’anciens chemins forestiers sur lesquels de grandes herbes et toutes sortes de fleurs ont commencé à pousser. La nature reprend sa place doucement; elle fait sa loi! On a rencontré des orignaux en masse, entendu les coyotes et côtoyé toutes sortes d’oiseaux, mais aucun ours n’a entravé notre parcours. Les ours étaient pourtant bien présents dans notre imagination et cela influait sur notre routine, car évidemment, il fallait suspendre la nourriture à une certaine hauteur, à une certaine distance…etc. et veiller à ce qu’aucune odeur n’entoure l’endroit où nous dormions.

Les spots de camping sont magnifiques: on s’y sent seuls au monde! Il y a de tout petits refuges dans lesquels on peut lire les messages laissés par les hikers depuis plusieurs années. Certains messages, comme celui que vous trouverez ci-dessous, nous ont bien fait rire, d’autres racontaient la difficulté extrême du sentier lors de jours de pluie ou encore d’hiver. Chaque soir, je faisais mon yoga dehors après m’être lavée dans une rivière ou un lac, après avoir filtré de l’eau pour la journée suivante. Et nous nous endormions en sachant que le lendemain, nous n’aurions qu’une chose à faire: marcher, c’est-à-dire monter, descendre, contourner des arbres morts, chercher les petits signes du SIA, traverser des rivières à gué, sursauter à la vue d’un orignal, puis se sentir tellement, mais tellement choyé.es d’être là, ensemble…

sia1 sia2 sia3 sia4 sia5 sia6 sia7 sia8 sia9 sia10

Publicités

Un commentaire sur “Fêter ses dix ans de vie commune dans le fin fond des bois [Sentier International des Appalaches]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s