Aventures

bikeuse

J’ai pris cette photographie dans un petit village québécois qui porte le nom d’Auclair. Mon chum était chargé d’homologuer la piste de BMX de ce village. Je n’ai jamais vu une piste de BMX dans un décor aussi grandiose. Et j’en ai vu, des pistes ! C’était d’autant plus magnifique que la petite fille du responsable de la piste ridait, toute seule, toute libre, ce soir-là. C’est elle que l’on voit sur la photo.

Je publie cette photo en guise de premier billet de blogue de l’année 2015 parce que, même si ça gosse tout le monde les résolutions, moi j’en ai une et j’y tiens. Je veux une année avec encore plus d’aventures et de risques que d’habitude, dans ma vie comme dans mes écrits. Et, pour moi, cette photographie-là symbolise mon voeu.

Let me tell you what I think of bicycling. I think it has done more to emancipate women than anything else in the world. It gives women a feeling of freedom and self-reliance. I stand and rejoice every time I see a woman ride by on a wheel…the picture of free, untrammeled womanhood.

Susan B. Anthony

Comme le raconte Françoise d’Eaubonne, dans Les aventurières, ce que l’on a le plus interdit aux femmes, ce n’est ni la créativité, ni les études. C’est l’aventure. On peut facilement devenir une bonne petite intellectuelle créative qui ne dérange pas. Selon d’Eaubonne, l’aventure est un processus d’individuation : un acte par lequel on réveille le « monstre dormant ». C’est ce qui nous évite de poursuivre sans relâche un but imposé par notre égo et par la pression sociale. Je parle des femmes, mais je crois qu’aujourd’hui, l’esprit d’aventure est assez peu présent chez les garçons qui sont tout autant étouffés par des modèles de vie névrotiques, transmis et imposés de toute sorte de manières.

On se questionne sur la perte de sens qu’a engendré la quasi-disparition de la religion dans la sphère sociale comme dans nos foyers. Il me semble que ce sens se cherche et se trouve dans l’aventure personnelle, car l’aventure est le meilleur moyen de développer cette faculté toute précieuse qu’est l’attention. C’est l’attention qui permet de faire de chaque moment de sa vie « une expérience optimale » (l’effet de présence est une expérience optimale!), pour reprendre l’expression de Mihaly Csikszentmihalya, et de ressentir de la joie. L’aventure comble le vide de sens sans le remplacer par quelque chose de figé parce que son défi stimule toujours plus la curiosité.

Mais surtout, l’aventure, et c’est d’autant plus vrai pour celle qui se vit en nature, nous fait prendre conscience que l’on appartient à une « dimension plus vaste et plus permanente que nous-mêmes ». Ça, c’est le feeling le plus apaisant du monde. Bref, cette année, je risque d’écrire beaucoup à propos de l’aventure et de mes aventures.

Merveilleuse année à tous, toutes !

Publicités

Un commentaire sur “Aventures

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s