Une Cowgirl au Wild Wild Web

 

Samedi dernier, lors de l’émission La Sphère diffusée sur la Première chaîne de radio-Canada, Matthieu Dugal faisait spontanément le lien entre le Web vernaculaire (première partie) d’Olia Lialina (vieux sites Web avec des gifs animés, des liens bleus et des fonds quétaines) et les sites Web « country ». Je me disais tout haut : « Good catch, Matthieu Dugal! » Je fais le même lien en tant que cowgirl urbaine qui magazine ses vêtements sur des sites Web Country. Je fais aussi le parallèle en tant que thésarde qui s’intéresse à un vieux Web, celui dont l’esthétique comme le contenu appartenaient au monde plutôt qu’au tenant des plateformes du Web 2.0.

Alors que les sites du Web vernaculaire des indigènes et des barbares sont confinés dans les derniers résultats des moteurs de recherche, repérables presque uniquement par une fouille archéologique dans les archives Web, les cowgirls et cowboys de ce monde parviennent toujours à offrir une esthétique Web 1.0 à leur site Internet. Ils « rident » le Wild Wild Web sans le savoir! Viens faire un tour, j’t’emmène!

Les liens bleus, ce n’est pas un caprice, c’est la base :

Dans les deux cas suivants, les boutons de réseaux sociaux Web 2.0 se présentent comme de véritables anomalies :

Le site de la Fondation Historique des Cowgirls est magnifique :

Mais rien ne bat « les pages Web de Diane Morin » qui nous accueillent avec de la musique et des gifs animés

Ça vaut la peine de naviguer sur le site, car l’expérience, haute en couleurs, se poursuit avec les polices ombragées et autres éléments la sorte :

Et, comme toute bonne cowgirl du Wild Wild Web, Diane aime qu’on lui écrive personnellement!

Diane Morin a eu de l’aide pour son site Web, c’est pourquoi elle remercie bien chaleureusement et personnellement Ti-bout dont le site Web nous accueille avec un classique du Web 1.0 : « Bienvenue chez moi » (Hello World, en anglais) :

Et sur lequel, on retrouve le fameux fond étoilé animé :


Ces gens n’ont pas idée à quel point leur site est précieux à mes yeux. Pourquoi? Parce qu’ils l’ont fait avec leur coeur! Bon, bon, bon, que vous allez me dire. Je vous le dis! La musique country, c’est la musique du coeur. Patrick Normand l’a dit, bon! Et la musique du coeur se substitue ici au Web du coeur! Le Web 1.0, c’est le Web du coeur, c’est pour ça qu’il est sauvage!


Il faut le dire, je suis une cowgirl urbaine. Je suis née en ville et je n’ai pas l’intention de mener un troupeau de vaches! Et il y en a une qui sait de quoi j’ai l’air sur un cheval et j’espère qu’elle gardera le secret à tout jamais. Être cowgirl, c’est simplement reconnaître la wildness qui sommeil en chacun de nous, dans notre coeur, et de la mettre à la vue de tous, ce que le Web 1.0 permettait de faire avec plus de facilité que le Web 2.0.

Il faut voir chez moi la notion de « cowgirl » comme une métaphore dont l’image principale repose sur un nomadisme intellectuel dû à un caractère sauvage.


A Modern Cowgirl is adventurous confident and strong. She is a free spirit and true to what she believes.


Récemment, on me reprochait de ne pas avoir su distinguer le véritable net art d’un art folklorique sur le Web. En tant que Cowgirl du Wild Wild Web, j’ai répondu ceci :


Cœur, trippes (guts), créativité et connaissance : la cowgirl tente de trouver une juste articulation de ces éléments. Évidemment, la cowgirl ne saurait plaire à tout le monde, mais elle préfère grandement porter des bottes que de lécher des bottes, ça va de soi!


Publicités

3 commentaires sur “Une Cowgirl au Wild Wild Web

  1. Wouh!! Je suis ébaubie!
    Merveilleux billet venant du fond du coeur.

    J'ai tout visité. Pis j'en reviens pas (d'avoir tout visité).
    Diane Morin, Ti-bout, et les autres… hallucinants de simplicité. À un point tel, qu'il me font presque pitié. Ça ébranle, de telles doses de sincérité.
    Ah, pis le site avec les ti-chevaux qui galopent par-dessus la grange rouge!
    Pis celui de Gene Autry!
    J'te dis, j'ai tout regardé.

    Tiens, j'ai même acheté le calendrier des Cowgirls! Un must have de 2012! ;¬)

    Bon… j'ai l'air de badiner, là, comme ça, mais ce billet m'a vraiment plu. Merci de ne pas juger, et surtout, de défendre ces premiers balbutiements du web (et ceux qui sont restés collés quelque part dans l'espace-temps de la toile).

    J'aime

  2. @ Lucrecia Contente que tu aies eu du fun 😉 Je délire un peu ces temps-ci, ça fait changement de la thèse hihi 😉 Mais, non, ils ne font pas pitié! Ils sont créatifs!!!

    Un calendrier des cowgirls, m'en va voir ça… 😀

    @VW

    D'accord, c'est un deal, et je ne dirai pas que nous étions mortes de froid dans la voiture, incapables de démarrer, ensevelies dans le blizzard! 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s