La phantasia dans le sketchbook

Journée très peu productive en ce qui a trait à la rédaction de ma thèse. Je me suis remise à la lecture des beaux textes de Phantasia, conscience d’image, souvenir d’Edmund Husserl. Il faudrait bien que je finisse par le lire en entier, mais je n’arrive pas à lire plus de 15 pages par jour. Tellement dense. Tellement intense. J’en oublie le clavier de mon ordinateur. Quelle belle notion, tout de même, que celle de la Phantasia pour approfondir sur la créativité au niveau théorique comme pratique et pour comprendre la différence entre l’expérience d’une image réelle (je regarde un tableau) par opposition à celle de l’image mentale (je me fais un tableau).
J’ai tendance à me perdre un peu lorsque je lis à propos de la phantasia, car les exercices heuristiques que je me suis créés pour la comprendre sont tous ancrés dans l’imaginaire!

Donc ma journée s’est résumée à quinze pages de lecture et à un abonnement pour un projet artistique : le Sketchbook Project. Ce projet collectif créé par Art House Coop, que j’ai découvert grâce à celle dont la mère était hipster, propose aux participants, artistes, de remplir un sketchbook selon un thème choisi dans la banque proposée sur le site Internet. On donne environ 30$ (ou + si on veut un t-shirt et faire numériser le sketchbook), on reçoit son sketchbook par la poste et le décompte est commencé. Il faut le rendre à Art House Coop pour le mois de janvier. Ensuite, votre livre illustré entamera un parcours à travers les États-Unis, pour être exposé dans les bibliothèques et salles d’exposition de plusieurs villes. Il terminera son trajet dans la collection de la Brooklyn Art Library. Chaque Sketchbook est muni d’un code bar permettant de le retracer et de vous faire parvenir un courriel chaque fois que quelqu’un parcourra vos petits dessins.

J’espère pouvoir visiter l’exposition, car ce genre de projet m’anime beaucoup. J’aime prendre le temps de pénétrer l’imaginaire des autres et le format du livre, pour le dessin, me plaît beaucoup. Le rapport est bien différent de celui qui se crée avec une toile sur un fond blanc de musée…J’aime également la manière dont les technologies interviennent dans la concrétisation et la poursuite du projet.

Enfin, voilà, je mettrai désormais la phantasia dans le sketchbook, ce qui me permettra de me concentrer davantage sur la rédaction de ma thèse…euh, pas sûre!

PS : Mon projet de commissariat en ligne Gotcha! est maintenant publié sur le très prestigieux site du HIAFF : Histories of Internet Art : Fictions and Factions. Il fut l’un des premiers sites que j’ai découvert lorsque j’ai entamé ma recherche sur le Net Art et je l’avais tellement aimé, tant pour sa créativité en ce qui a trait à l’histoire de l’art que pour sa grande rigueur. Je rêvais un jour de pouvoir y contribuer. YAY! 🙂

Publicités

4 commentaires sur “La phantasia dans le sketchbook

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s