Figure et rupture : Emily Beck

In Reverie, In Sympathy

03/10/08 – 02/11/08

« Par l’appropriation et la manipulation d’images de célébrités et d’héroïnes de romans sentimentaux et historiques, l’artiste s’emploie à légitimer ces disgracieuses figures pour le présent contemporain. Les peintures font référence au passé de l’histoire de l’art, et s’efforcent de représenter une vision conflictuelle de la féminité. »

Plus d’infos

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s