Allez donc jouer dehors!

En remarquant chez mon copain, grand sportif et futur sociologue du sport, une passion subite pour la course à pied, je me suis dit qu’il devait bien y avoir une motivation étrange derrière tout ça! Dans le mille : c’était l’effet de présence. Je l’ai invité à écrire un témoignage de son expérience de la course à pied hybride (virtuelle et réelle en même temps!) sur mon blog. Bon, je tiens à le dire : ce n’est vraiment pas supposé être une pub pour Nike!

Collaboration de Sébastien Courchesne-O’Neill:
« Sport et technologies font habituellement bon ménage, surtout dans le domaine de la haute performance. On n’a qu’à penser aux athlètes olympiques bénéficiant des toutes dernières innovations afin de gagner les quelques secondes nécessaires à la victoire ou à la performance tant recherchée. Depuis longtemps, aussi, la technologie sportive s’est immiscée dans la vie du sportif amateur : vélos ultralégers, moniteurs de fréquence cardiaque, souliers aux matériaux exotiques, etc. C’est dans cette lignée que le géant étasunien des produits sportifs Nike s’est associé avec la compagnie d’ordinateur Apple afin d’offrir un nouveau produit destiné aux coureurs et coureuses de ce monde. Il s’agit de la nouvelle technologie Nike + combinant les produits Nike, soit, principalement, les souliers, ainsi que les produits Apple, représentés par le très populaire iPod Nano.

Comment cela fonctionne-t-il? Un émetteur est placé dans un soulier Nike spécialement conçu à cet égard. Il se glisse en dessous de la semelle intérieure, dans une cavité prévue à cet effet. L’utilisateur place ensuite le récepteur sur son iPod Nano et sélectionne le type d’entraînement à compléter (temps, kilométrage, calories à perdre). On choisit ensuite la musique à écouter et hop, l’entraînement démarre. Tout au long de l’entraînement, l’émetteur situé dans le soulier fournit des renseignements sur la distance parcourue et le rythme de course maintenue. Des « feedbacks » vocaux sont aussi fournis au coureur durant la course : ceux-ci fournissent de l’information sur la distance franchie et le rythme de course. Des encouragements sont aussi prodigués lorsque de bonnes performances sont établies. Une fois l’entraînement terminé, on branche l’iPod dans notre ordinateur personnel qui transmet automatiquement les données vers le site Internet Nike +.

Là débute le deuxième volet de ‘l’expérience’ Nike +. Le site prend en charge les données emmagasinées par l’iPod pour ensuite les transférer vers votre compte Nike +. Chaque coureur bénéficie d’un profil personnalisé où les entraînements sont comptabilisés. Un historique de tous les entraînements complétés est disponible et chaque course peut-être décortiquée selon plusieurs paramètres. En plus de servir à des fins d’archive sportive personnelle, le site Nike + met en lien des coureurs de partout dans le monde à condition, bien sûr, qu’ils utilisent le même système Nike +. Chaque utilisateur à aussi la chance de lancer des défis aux autres utilisateurs ou encore de s’inscrire aux défis lancés par les autres coureurs. Les défis sont comptabilisés à chaque fois qu’un utilisateur effectue un entraînement et sur ‘logue’ sur le site. Même chose pour les objectifs personnels, qui apparaissent dans votre espace personnel et qui permettent de se lancer des défis personnels. Enfin, une fonction du site permet, grâce à une carte de type ‘Google’, de cartographier, virtuellement, nos circuits de courses préférés afin de les partager avec l’ensemble des utilisateurs.

Après quelques semaines d’utilisation, je dois dire que le système Nike + est très efficace dans sa fonction première, soit celle de vous encourager à courir davantage. Le site permet de visualiser ses performances ainsi qu’une foule d’autres options intéressantes. Le système amène une tout autre vision de l’entraînement personnel qui transcende dorénavant le simple désir d’être en meilleure forme physique et l’apporte à une échelle où le virtuel se mêle à votre vie de tous les jours dans votre entraînement quotidien. « 

Publicités

3 commentaires sur “Allez donc jouer dehors!

  1. woh, tu imagines, à chaque fois que tu fesses dans ton punching bag, un avatar de pseudo intello (par exemple) s’effondre à l’écran. Non mais, sans blague, tu penses vraiment avoir besoin d’une source de motivation supplémentaire? Si tu avais des gants de boxe Nike+, il te faudrait également avoir un clavier Nike+ pour la rédaction de ton examen doctoral!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s